Histoire de la commune de Val du Mignon (79) Deux-Sèvres
  • Démarches en ligne
  • Menu de la cantine
  • Comm'une infos
  • Comptes rendu conseil

Histoire de la commune

Des personnages marquants

Jules Cubaud (1903-1951)
Une plaque à la salle des fêtes rappelle une figure du village


Il devient chef de musique, à Usseau, à 19 ans ! A l'époque, mineur, il doit être sous le regard d'un responsable majeur … Avec lui se développent l'Harmonie : cours de musique du soir et de fin de semaine … beaucoup de sollicitations, beaucoup de travail de tous les membres, jeunes et moins jeunes, et une Harmonie fort active. Elle est connue sous le nom de la Mignonnaise : le développement de la musique au village génère beaucoup de partage, de travail en commun, d'ouvertures, d'initiatives Derrière lui et l'association, Jules Cubaud entraîne une grosse partie de la population qui s'active pour créer et organiser des concerts, des soirées cabarets, des voyages, des fêtes. La fête la plus emblématique reste la fête des régions de juillet 1939, attirant une foule considérable. Avec sa mort accidentelle à 48 ans disparaissent La Mignonnaise et une force de vitalité.

Pierre-Henri Mitard (1895-2004)
C'est le nom de la médiathèque & du centre culturel

Archéologue, chercheur au CNRS, Pierre-Henri Mitard est connu pour ses fouilles et ses travaux dans le Val d'Oise. Cet homme est toujours resté attaché à Usseau d'où il est issu. Son investissement pour faire connaître l'histoire de la commune aux habitants, avec l'aide de son ami Paul Breillat, et son engagement dans l'organisation des campagnes de fouilles à partir de 1980 ont précédé le travail de l'INRAP. La création d'un lieu de référence : le centre culturel était pour lui une nécessité s'inscrivant dans la continuité.

Des évènements marquants

Les vitraux de l'église de Thorigny
Dans la plus petite église de la commune

L'été 2007, Huit jeunes de la région et sept de Pologne ont travaillé pendant deux semaines pour réaliser des maquettes de vitraux. C'est le Centre socio-culturel de Mauzé qui est porteur du chantier sous la conduite de deux artistes verriers. Les projets finalisés ont été soumis aux habitants de Thorigny et en 2008, le tout s'est concrétisé par la fabrication et la pose des vitraux à l'église : ceux-ci célèbrent la lumière.

Les ravages de la tempête du siècle
27/28 décembre 1999
Dans la commune

Elle est restée dans toutes les têtes : Sur la commune comme sur le département, ce fut d'abord Lothar le 27, puis Martin dans la nuit infernale du 27 au 28 décembre. Nous étions entre les pointes relevées à la Rochelle : 158km/h et Niort : 144km/h, record qui n'a jamais été dépassé ici. Pour l'ensemble de la commune, outre les dégâts causés aux habitations et aux exploitations, c'est le paysage qui a été bouleversé durablement : 90 % des peupliers ont été anéantis, déracinés, cassés, écorchés … Il faudra des mois de tronçonneuse, d'évacuation, de nettoyage, de repérage, avant de pouvoir replanter.  A présent, le cycle d'exploitation des peupleraies de l'an 2000 est commencé, le paysage à nouveau se modifie pour de nouvelles replantations faites dans des conditions optimales, tenant compte aussi des modifications du climat.

Quelques dates à retenir en téléchargement

HISTOIRE